Le jardinage en pleine ville peut être une activité extrêmement agréable. Bien que ce soit une activité relativement simple, il y a quelques éléments à prendre en compte si vous voulez éviter d’avoir un jardin rempli de mauvaises herbes qui vous submerge et devient plus une corvée qu’un passe-temps. Pour tout jardin comestible, nous avons identifié quelques aspects à planifier au mieux pour pouvoir vous vanter auprès de vos voisins. Voici 5 choses à considérer avant d’envisager de mettre en place un jardin urbain : 

1-L’espace disponible 

La quantité d’espace dont vous disposez, combinée à vos conditions d’ensoleillement, déterminera la quantité et le type de plantes que vous pourrez faire pousser. Si vous ne disposez que d’un espace limité, vous ne voudrez probablement pas opter pour des citrouilles ou des courgettes car elles peuvent s’étaler et prendre de l’espace. Si vous n’avez qu’un balcon ou une terrasse pour travailler, les conteneurs sont une excellente option pour une croissance intensive dans un petit espace. N’oubliez pas non plus l’espace vertical pour faire pousser des plantes grimpantes comme des haricots, des pois et des concombres. Les structures de jardin comme une tonnelle peuvent augmenter l’espace vertical dont vous disposez. Choisissez vos plantes ou graines avec soin en fonction de l’espace disponible. Si vous êtes débutants, choisissez des plantes plus faciles à cultiver comme les légumes feuilles.

2-Le soleil

Un potager très productif a besoin d’une zone lumineuse et ensoleillée qui capte au moins 6 heures de soleil par jour. Pour les jardins urbains, les obstacles courants comprennent les arbres matures, les clôtures à piquets et les grands immeubles qui cachent les rayons du soleil. Malgré les défis, il y a généralement encore une zone qui peut fonctionner pour la culture de certaines plantes comme les légumes verts.  Si votre jardin est situé dans un endroit plus ombragé, nous vous recommandons de planter des légumes-feuilles et des herbes, qui sont quelque peu tolérants à l’ombre. L’exposition à la lumière et la compréhension du type de lumière dont chaque type de plante a besoin est primordiale.

Attention!

Certains jardins urbains sont particulièrement sensibles aux rayons solaires et à la chaleur. La meilleure façon d’évaluer vos conditions d’ensoleillement est de faire quelques observations tout au long de la journée pour voir exactement quelles zones reçoivent le soleil et quand.

3-La qualité du sol

Les sols sont souvent peu profonds en zone urbaine à cause du béton et des pavés environnants. Assurez-vous que la profondeur du sol vous permette de planter vos graines et de les faire pousser. N’hésitez pas au besoin à faire une analyse du sol avant de vous lancer pour vérifier qu’il n’y a pas de contamination  passée. 

4-L’approvisionnement en eau 

Le jardinage urbain avec comme source l’eau de pluie reste une option économique. Cependant, cela peut varier selon les saisons. L’eau du robinet peut également être souillée à cause des minéraux et des additifs qui peuvent nuire aux plantes sensibles. Prévoyez la source de votre approvisionnement en eau bien avant de commencer à planter. 

Attention! 

L’arrosage excessif des conteneurs est probablement le tueur n ° 1 des jardins en conteneur. Privilégiez les pots en terre cuite avec un trou de drainage au fond. S’il fait vraiment chaud ou venteux, vous pouvez augmenter votre arrosage tout en gardant la plante en observation.

5-L’élément humain 

Nous voulons tous supposer que nos voisins sont favorables à nos efforts de jardinage, mais ce n’est pas toujours le cas. La destruction involontaire des plantes ou le vol de produits vivriers si vous optez pour des cultures comestibles sont des réalités à prendre en compte. N’hésitez pas à ériger de petites clôtures pour protéger votre jardin des animaux également. De plus, c’est une bonne idée de parler aux voisin(e)s avant d’ériger une clôture mitoyenne pour le jardin par exemple. 

Quoi qu’il en soit opter pour la mise en place d’un jardin en ville doit toujours être  une activité agréable et non une autre corvée à rayer de votre liste de choses à faire! Pensez donc au temps et au budget qu’il faudra investir un beau jardin!

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *